Passions électives

Le blog d'Arta Seiti

Passions électives

Belgrade, Tirana : ne pas insulter l'avenir

Tribune - Revue Défense Nationale

À l’évidence, l’événement méritait une attention particulière : en 68 ans, n’était-ce pas la première fois qu’un chef de gouvernement albanais se rendait à titre officiel à Belgrade ?

Nul doute que les observateurs de la région balkanique et les États européens, outre la charge symbolique que revêtait la visite, ce lundi, 10 novembre, du Premier ministre albanais Edi Rama en Serbie, allaient de ce fait scruter attentivement le déroulement de cette rencontre, envisagée comme un prélude historique indispensable à la normalisation des relations entre deux états balkaniques, candidats l’un et l’autre à l’adhésion à l’UE...

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article