Publié par Passions Electives

L’échec de Tadic lors des dernières élections a créé une nouvelle configuration politique en Serbie. Une gouvernance populiste d'inspiration nationaliste devrait nous inciter à élaborer une politique d'arbitrage entre les différents pays de la région, tenant compte de la Serbie.

Cela étant, si ce pays succombait à la tentation de l'isolement au sein des Balkans, il conviendrait de trouver d’autres solutions et mettre en œuvre d'autres stratégies que celles conduites jusqu’ à maintenant. A cet égard, il faudrait penser à un nouveau cadre géopolitique afin de nouer des partenariats équilibrés et de déterminer des issues concrètes politiques pour éviter d'entrer dans une spirale de désordres sociaux et économiques.

Commenter cet article